Homos : penser au vaccin contre le meningocoque C

Vaccin contre méningocoque C

blog

Vaccin contre méningocoque C

Bonjour, 

Depuis 2012, le nombre de cas signalés d’infection invasive à méningocoque de sérogroupe C (IIM C) augmente sur l'ensemble du territoire. L'analyse de ces données épidémiologiques a conduit le Haut Conseil de Santé Publique à recommander pour une durée de un an la vaccination méningococcique C conjuguée pour les HSH ainsi que pour les personnes âgées de 25 ans et plus qui fréquentent les lieux de convivialité ou de rencontre gays ou qui souhaitent se rendre à un rassemblement gay.

 

Le HCSP rappelle que la protection des adultes âgés de plus de 24 ans, repose sur l’obtention d’une couverture vaccinale élevée dans la tranche d’âge ciblée dans le calendrier vaccinal (1 à 24 ans révolus). Or celle ci est nettement insuffisante, chez les adolescents et les adultes jeunes.

Compte tenu d'une pénurie prévisible en vaccin méningococcique conjugué monovalent C, le HCSP recommande l’utilisation d’un des vaccins tétravalents conjugués ACWY pour la vaccination des adultes concernés par cet avis. L’utilisation de ce vaccin chez des personnes susceptibles de voyager présente l’avantage d’une protection plus large. Une protection de longue durée vis-à-vis du méningocoque de sérogroupe C est aussi attendue avec ce type de vaccin dans cette catégorie de population.

Ci dessous une fiche à remettre aux patients.

La survenue de signes cliniques évocateurs, neurologiques, infectieux ou cutanés, notamment chez des personnes s’étant rendues dans les rassemblements précités doit faire évoquer le diagnostic d’IIM (méningite ou purpura fulminans).

 

Contact
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.