Catégories
LGBT Lifestyle

Cette carte montre les protections LGBTQ dans le monde. C'est encore pire qu'il n'y paraît. / Nation LGBTQ

Carte ILGA des lois LGBTQ

Carte ILGA des lois LGBTQPhoto: ILGA

Trente ans après que l'Organisation mondiale de la santé a déclassifié l'homosexualité en tant que maladie, l'homosexualité est toujours illégale dans 70 pays à travers le monde.

L'International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans, and Intersex Association (ILGA) a publié une carte des protections LGBTQ et des lois pénales pour souligner la précarité de l'égalité LGBTQ, même si des progrès ont été accomplis dans certains pays, hier pour la Journée internationale contre Homophobie, transphobie et biphobie (IDAHOBIT).

Connexes: le plus grand accomplissement d'Obama sera-t-il son bilan sur les droits des LGBT?

La carte montre que 12 pays ont soit une loi qui autorise la peine de mort comme punition pour l'homosexualité ou une telle loi est utilisée pour tuer des personnes LGBTQ, en décembre 2019.

D'autres pays – en Europe, dans les Amériques et sur d'autres continents – protègent l'égalité LGBTQ dans leurs constitutions ou dans une certaine mesure dans leurs lois.

Les couleurs anti-LGBTQ rouges et oranges dominent la carte, mais un examen plus attentif montre que la situation est pire qu'elle n'y paraît. La Pologne, par exemple, est de couleur bleu clair pour ses protections de l'emploi axées sur l'orientation sexuelle, même si la rhétorique anti-LGBTQ est en hausse dans le pays, les célébrations de la fierté éclatent en violence de la part des manifestants d'extrême droite et les protections de l'identité de genre sont à la traîne.

La France, qui est colorée en bleu pour ses «larges protections» pour les personnes LGBTQ, a connu une augmentation de 36% des crimes de haine anti-LGBTQ au cours de l'année écoulée.

Pourtant, seulement 57 pays (37%) ont des protections d’emploi pour l’orientation sexuelle, ce qui est inférieur au nombre de pays qui interdisent l’homosexualité, selon le rapport de l’ILGA. Seuls 27 pays (14%) autorisent l'égalité de mariage.

Mais il n'est pas surprenant que les pays colorés en beige neutre – étiquetés «pas de protections / pas de lois pénales» par ILGA – ne soient pas exactement favorables aux LGBTQ. Ces pays incluent la Russie, où l'activisme pro-LGBTQ est interdit comme «propagande», et le Guatemala, un pays que l'administration Trump est accusé d'envoyer des réfugiés LGBTQ même si ces réfugiés disent qu'ils doivent y cacher leur identité pour éviter la violence.

<img class = "size-large wp-image-303261" src = "https://lgbtqnation-assets.s3.amazonaws.com/assets/2020/05/map_sexual_orientation_laws_dec2019hi-500×354.png » alt= »Carte ILGA des lois LGBTQ "width =" 500 "height =" 354 "srcset =" https://lgbtqnation-assets.imgix.net/2020/05/map_sexual_orientation_laws_dec2019hi-500×354.png?&auto=format&auto=compress&w=500 500w, https://lgbtqnation-assets.imgix.net/2020/05/map_sexual_orientation_laws_dec2019hi-500×354.png?&auto=format&auto=compress&w=400 400w, https://lgbtqnation-assets.imgix.net/2020/05/map_sexual_orientation_laws_500ec .png? & auto = format & auto = compress & w = 1536 1536w, https://lgbtqnation-assets.imgix.net/2020/05/map_sexual_orientation_laws_dec2019hi-500×354.png?&auto=format&auto=compress&w=2048 2048w "tailles =" (largeur maximale) : 500px) 100vw, 500px »/>
Carte ILGA des lois LGBTQ ILGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *