Alcool

Drogues

Qu'est-ce que c'est ?


L'alcool est obtenu par fermentation de végétaux riches en sucre ou par distillation et entre dans la composition des boissons alcoolisées : vin, cidre, bière, rhum et alcools distillés, vodka et whisky.

Depuis plusieurs décennies, la consommation d'alcool en France est en diminution régulière : la consommation annuelle d'alcool pur a ainsi baissé de moitié entre 1960 et aujourd'hui. Malgré cette diminution, la France reste parmi les pays les plus consommateurs, au 4e rang des pays de l'Union européenne et au 6e rang mondial. Le vin constitue un peu plus de 60% de la consommation totale d'alcool, mais les vins de consommation courante ont progressivement cédé la place aux vins d'appellation d'origine contrôlée (AOC) ou aux vins de qualité supérieure (VDQS). La consommation de bière diminue depuis le début des années 2000, ainsi que celle de cidre. La consommation d'alcools distillés (spiritueux) reste globalement à un niveau stable.


Page mise à jour le: 05 septembre 2013

Mode de consommation


Sous forme de liquide, il se boit.


Page mise à jour le: 05 septembre 2013

Ses effets


L'alcool passe directement du système digestif aux vaisseaux sanguins pour agir sur toutes les parties de ton organisme en quelques minutes.
Il génère un état euphorique. Tu te sens moins inhibé, moins tendu et tu as tendance à parler davantage.


Page mise à jour le: 05 septembre 2013

Ses dangers


A court terme et lorsqu'il est consommé à des doses importantes, l'alcool provoque un état d'ivresse et peut entraîner des troubles digestifs, des nausées, des vomissements...
Boire une grande quantité d'alcool en peu de temps provoque une montée importante du taux d'alcoolémie, qui baisse ensuite en fonction de la quantité bue : seul le temps permet de le faire baisser.
On compte qu'il faut une heure en moyenne par verre absorbé. Si on boit sans manger, l'alcool passe plus rapidement dans le sang et ses effets sont plus importants.

La consommation d'alcool peut exposer à des risques majeurs 
• Diminution de la vigilance, souvent responsable d'accidents de la circulation, d'accidents du travail ;
• Pertes de contrôle de soi qui peuvent conduire à des comportements de violence, à des passages à l'acte, agressions sexuelles, suicide, homicide ;
• Exposition à des agressions en raison d'une attitude parfois provocatrice ou du fait que la personne en état d'ébriété n'est plus capable de se défendre.


Les risques à long terme

La consommation régulière, quand elle est excessive (ou au-delà des seuils de 2 à 3 verres par jour), augmente le risque de nombreuses pathologies : cancers (notamment de la bouche, de la gorge, de l'osophage, entre autres), maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement).


La dépendance à l’alcool

On parle de dépendance lorsque la personne est devenue incapable de réduire ou d'arrêter sa consommation, malgré la persistance des dommages. De nombreux symptômes apparaissent lors de la consommation ou de l'arrêt : tremblements, crampes, anorexie, troubles du comportement. Cette dépendance s'accompagne de difficultés majeures d'ordre relationnel, social, professionnel, sanitaire, judiciaire.


Page mise à jour le: 05 septembre 2013


Contact
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.