Syphillis

IST

Comment ça se présente ?
Au début c’est un « chancre » (un petit trou de moins d’1 cm) là où la bactérie pénètre le corps, donc le plus souvent au niveau des organes génitaux ou de l’anus mais aussi la bouche ou rarement n’importe où sur la peau. Il peut passer inaperçu et disparaitre spontanément.
Par la suite, c’est une éruption cutanée plus ou moins visible et plus ou moins diffuse, qui touche classiquement les paumes et les plantes, ou des boutons au niveau des organes génitaux ou de la bouche.

Les patients séropositifs pour le VIH peuvent plus facilement déclencher des atteintes d’autres organes (foie, cerveau, nerfs, yeux...).

On l’appelle en dermatologie « la grande simulatrice », ce qui veut dire que ça peut ressembler à tout.
Au moindre doute, mieux vaut la faire dépister.

Quels examens faire ?
• La bactérie peut être recherchée au microscope sur un prélèvement local.
Mais c’est la sérologie sanguine qui est la plus utilisée (TPHA, VDRL +/- FTA). Une fois que vous avez fait une syphilis, le TPHA restera positif à vie, signe que vous avez réagi. La surveillance après traitement se fait sur le VDRL qui doit lui redevenir négatif.

Comment traiter ?
Par de l'Extencilline en injection intramusculaire (dans la fesse). L’injection peut déclencher dans les heures qui suivent une aggravation des lésions et de la fièvre. Restez au calme à la maison...
En cas d’allergie, parlez en à votre médecin.

Conflits d'intérêts : l'auteur n'a pas transmis de conflits d'intérêts concernant les données diffusées sur cette page. 

Page mise à jour le: 05 septembre 2013

Contact
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.