Catégories
LGBT Lifestyle

Le créateur et star de Netflix's Special promet «beaucoup plus de sexe gay» dans la saison 2

La série télévisée spéciale de Netflix présentera «beaucoup plus de sexe gay» dans la saison deux, a promis son créateur Ryan O’Connell.

L'émission a remporté les éloges de la critique et beaucoup d'amour des téléspectateurs lorsqu'elle a fait ses débuts sur le service de streaming l'année dernière.

Dans la série, O’Connell incarne Ryan Kayes, un mec gay de 20 ans sarcastique mais adorable vivant avec une paralysie cérébrale.

Il travaille sur un site pour la génération Y appelé EggWoke, générant une grande partie de l'humour de l'émission. Pendant ce temps, il doit faire face à ses insécurités tout en se comparant aux Instagays qui l'entourent.

Mais au-delà des blagues, les huit épisodes, d'une durée de 15 minutes chacun, abordent son capacitisme intériorisé, sa sexualité, son travail sexuel, sa monogamie gay et bien plus.

Scène de spécial.
La première saison s'est concentrée sur le voyage de Ryan pour être honnête avec lui-même. Tris Reid-Smith

La saison 2, Ryan ne sera pas entièrement «libre et sans fantaisie»

La série était basée sur les mémoires d'O’Connell de 2015, je suis spécial: et d'autres mensonges que nous nous racontons.

Mais maintenant, Netflix a commandé une autre saison et, après avoir lui-même écrit toute la série, O’Connell dit qu'une salle d'écrivains appropriée prend la pression cette fois.

Il a déclaré à Entertainment Today que le voyage de Ryan consiste maintenant à réaliser "qu'être honnête avec qui vous êtes n'est qu'une partie de la lutte".

Et il a ajouté: «Il a encore beaucoup de problèmes concernant le handicap et tout n'est pas libre et sans fantaisie.

«Je pense que tout ce qui a encore un stigmate s’excite naturellement. Je pense qu'il ne devrait y avoir rien de tout cela, surtout avec le sexe gay. J'ai dû subir tant de scènes de sexe hétéro et maintenant tout le monde doit payer. »

Il a également dit qu’il était «frustré» qu’il n’y ait plus d’émissions comme Special. Cependant, il est fier d'être l'une des premières séries à avoir un personnage handicapé gay dans un rôle de premier plan.

En fait, plus de 13% des Américains vivent avec un handicap. Cependant, l'organisation médiatique LGBT + GLAAD a constaté qu'ils ne représentent que 2,1% des personnages récurrents sur les chaînes de télévision en prime time de 2018 à 2019. Ce ne sont que 18 personnages représentant la vie de millions de personnes.

La prochaine saison de Special fera face à un retard dû à la pandémie car elle n'est qu'à moitié terminée.

Mais les fans seront peut-être ravis d’entendre O’Connell travailler sur une autre émission et un livre en attendant – bien qu’il n’ait pas encore révélé de détails.

Regardez la bande-annonce de la première saison ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *