Party City a licencié vendredi une employée qui aurait publié une vidéo raciste sur les réseaux sociaux dans laquelle elle a attaqué des Noirs et le mouvement Black Lives Matter.

La vidéo, qui comprend des insultes raciales et d'autres propos dénigrants, a été largement partagée sur les médias sociaux et a permis d'identifier rapidement la femme présentée dans la vidéo.

Un utilisateur Facebook avec le nom Jacqueline Michele DeLuca, le même nom mentionné par plusieurs utilisateurs de Twitter, plus tard s'est excusé dans un post sur Facebook, rapporte Business Insider.

"Je regrette d'avoir utilisé de tels mots contre une course pour laquelle je sais que tout le monde est derrière (sic) et je n'ai jamais voulu blesser qui que ce soit", a-t-elle écrit. "Je laisse la colère prendre le dessus sur moi en ce moment et je demande en tant qu'humain de pardonner ce que j'essaie de faire passer. Ce n'est PAS qui je suis (sic). "

Dans une déclaration publiée sur Twitter, Party City a déclaré qu'elle avait «une tolérance zéro pour ce type de comportement et de langage» et a déclaré qu'elle avait pris la décision de «mettre fin» à l'emploi de la femme dans l'entreprise.

"Je n'aime pas que les mères noires baisent", dit la femme dans la vidéo. "Je f * cking déteste les Noirs, mon frère."

Elle explique ensuite que sa haine pour les Noirs vient du fait qu'un "f * cking n * gger a allumé le feu stop f * cking et m'a regardé comme si c'était la faute de ma mère."

"F * ck tout ce que vous, Black Lives Matter f * cking people", a-t-elle déclaré à propos des manifestations à l'échelle nationale. "Je ne donne pas un f * ck. Tuez-les tous, mon frère!