L’ATP enquête sur la star montante du tennis danois Holger Rune pour avoir crié des insultes homosexuelles lors d’un match de la dernière tournée ATP Challenger.

Lors des demi-finales du Biella Challenger en Italie, Rune a crié le mot « pédé » à plusieurs reprises : une fois après que son adversaire ait frappé le ballon hors des limites, puis de nouveau après le point gagnant.

Lorsque l’un des retours de Tomas Martin Etcheverry a navigué sur les lignes blanches, Rune a crié « vous êtes un joueur de chatte ! » et « tu joues comme un cul de pédé ! » Plus tard, il a crié « Allez, pédé! » (« Allez » se traduit par « aller » en anglais.)

La vidéo est ci-dessous. La première séquence d’insultes arrive à la marque des 27 secondes.

L’ATP a confirmé lundi qu’elle ouvrait une enquête sur l’incident.

« L’ATP s’engage à garantir un environnement inclusif pour tous les joueurs, le personnel et les fans, et il n’y a absolument aucune place pour les remarques homophobes dans le tennis », a déclaré l’organisation dans un communiqué via Tennis Tonic.

Rune, 18 ans, a fait ses débuts à l’ATP plus tôt cette année. Il a déjà décroché deux titres, dont celui de Biella Challenger le week-end dernier.

Dimanche, Rune s’est excusé sur Instagram pour sa langue. Il ne nie pas avoir utilisé les insultes, mais soutient qu’il les dirigeait contre lui-même – autrement connu sous le nom de défense de Justin Thomas.

Plus tard, Rune a modifié ses excuses. Podcasteur de tennis James Roger capturé une capture d’écran de la déclaration originale. Il a dit à Outsports qu’il avait pris la photo vers 12 h 00 HNE dimanche.

Les excuses éditées sont plus concises. « Je veux profiter de l’occasion pour m’excuser si j’ai offensé quelqu’un pour avoir utilisé de mauvaises formulations dans ma demi-finale hier lors de certains points difficiles », lit maintenant le message de Rune. « Je suis désolé pour cela et cela ne se reproduira bien sûr plus. »

Ce n’est pas tout ce que Rune a dit à ce sujet, cependant. Lorsque le créateur d’un site de fans a contacté Twitter, il a promis son amour de la diversité.

Rune a également été actif dans la section commentaires de ses excuses, affirmant qu’il ne dirigeait pas de railleries homophobes envers son adversaire.

La mère de Rune a publié sa propre déclaration. Dans ce document, elle a critiqué les médias pour leur couverture de l’histoire. « NE harcelez PAS Holger pour un mauvais commentaire », a-t-elle écrit.

Comme le soutient la mère de Rune, nous avons tous dit des mots regrettables au cours de notre adolescence. Rune n’a que 18 ans et ne s’excusait pas dans sa langue maternelle. Si je m’excusais dans une autre langue, je suis sûr que je nettoierais aussi mes déclarations.

Mais Rune n’est pas n’importe quel jeune de 18 ans : c’est un joueur de tennis professionnel. Cela signifie que ses erreurs se produisent aux yeux du public et que ses remarques offensantes ne peuvent donc pas être simplement rejetées. Ils contribuent à la culture de l’homophobie occasionnelle qui imprègne le tennis masculin et d’autres sports.

Le joueur de tennis gay de Dartmouth John Speicher a écrit sur le manque de représentation LGBTQ dans les rangs professionnels du sport dans son essai de sortie. Un joueur professionnel semblant crier « pédé » plusieurs fois sur le terrain n’arrange pas les choses.

« La nature individuelle du tennis professionnel rend particulièrement difficile pour les joueurs de sortir », écrit Speicher. « Personne ne veut être vulnérable et avoir l’impression de montrer une quelconque faiblesse à la concurrence et vous n’avez aucun coéquipier à qui vous confier. »

Comme nous l’avons déjà écrit, peu importe que les athlètes montrent à leurs adversaires des insultes homosexuelles ou les gardent pour eux-mêmes. Le fait est qu’ils sont encore beaucoup trop courants.

Rune dit qu’il soutient la communauté LGBTQ et embrasse la diversité. C’est un cas où les actions futures parleront plus fort qu’une publication Instagram.