L’Église méthodiste a voté pour l’égalité du mariage. (Envato)

L’Église méthodiste a voté pour autoriser le mariage homosexuel et définira désormais le mariage comme entre « deux personnes », plutôt qu’entre « un homme et une femme ».

En 2019, le groupe de travail sur le mariage et les relations a présenté un rapport à la conférence annuelle de l’église, intitulé « Dieu dans l’amour nous unit ».

Le rapport a proposé des résolutions sur le mariage homosexuel, et celles-ci ont été approuvées par tous les synodes méthodistes locaux sauf un.

Mercredi (30 juin), la conférence de 2021 a donné les dernières considérations sur les résolutions et a officiellement voté pour autoriser les mariages homosexuels dans les églises méthodistes.

La conférence a voté massivement pour l’égalité du mariage, avec 254 voix pour et 46 contre.

Les ordres permanents de l’église, ou règles, sont mis à jour chaque année par la conférence.

La section sur le mariage disait auparavant : « L’Église méthodiste croit que le mariage est un don de Dieu et que c’est l’intention de Dieu qu’un mariage soit une union à vie dans le corps, l’esprit et l’esprit d’un homme et d’une femme.

Il a maintenant été modifié pour se lire : « L’Église méthodiste croit que le mariage est donné par Dieu pour être un canal particulier de la grâce de Dieu, et qu’il est en accord avec les desseins de Dieu lorsqu’un mariage est une union à vie dans le corps, l’esprit et l’esprit de deux personnes qui y pénètrent librement.

« Au sein de l’Église méthodiste, cela est compris de deux manières : que le mariage ne peut être qu’entre un homme et une femme ; ce mariage peut être entre deux personnes.

« L’Église méthodiste affirme les deux ententes et les prévoit dans son règlement intérieur. »

En « affirmant » à la fois ceux qui sont d’accord et en désaccord avec le mariage homosexuel dans l’église, les ordres permanents stipulent que les ministres ou autres fonctionnaires ne seront pas tenus de célébrer des mariages homosexuels « si cela est contraire aux préceptes de son ou sa conscience de le faire ».

Le règlement intérieur stipule également que l’église « s’oppose à la discrimination fondée sur la sexualité, le sexe ou la race », alors qu’auparavant, seuls le sexe et la race étaient énumérés.

Jayne Ozanne, directrice de la Fondation Ozanne qui travaille avec « des organisations religieuses pour éliminer la discrimination fondée sur la sexualité ou le genre », a déclaré RoseActualités dans une déclaration : « Je suis absolument ravi que la Conférence méthodiste ait massivement voté pour autoriser le mariage homosexuel dans leurs églises.

« Cela reflète le changement significatif qu’il y a eu parmi les attitudes chrétiennes en Angleterre, et montre comment tant de personnes feraient écho à l’appel récent de l’évêque Paul Bayes à autoriser le mariage homosexuel dans l’Église d’Angleterre.

« Les personnes LGBT+, leurs amis et leurs familles pleureront des larmes de joie aujourd’hui – quelle merveilleuse façon de terminer le mois de la fierté ! »