Les membres de Sydney Gay et Lesbian Mardi Gras doivent voter sur un plan visant à interdire aux services de police et de prison de participer au défilé.

C’est déjà un Mardi Gras très différent en 2021, le coronavirus obligeant les organisateurs à changer d’emplacement et à gérer la foule.

Mais le groupe activiste Pride in Protest veut forcer un changement à plus long terme dans le vote de demain (5 décembre), rapporte l’Australian Associated Press dans The Guardian.

La motion demande à Mardi Gras d’interdire à la police et aux organisations associées d’avoir des chars dans tous ses futurs défilés.

Il déclare: «  Ceci est en reconnaissance de l’immense violence perpétrée par la police et les services correctifs envers les communautés des Premières Nations qui sont sur-policées et sur-incarcérées, en particulier les personnes LGBTQIA + des Premières Nations qui ne se sentent pas en sécurité et sont exclues en raison de participation de la police et des services de correction à la parade ».

Bridget Harilaou, organisatrice de Pride in Protest, a déclaré: «Le mouvement Black Lives Matter a inspiré la responsabilité mondiale de chaque être humain de reconnaître les dégâts et l’énorme coût en vies humaines qui revient à la police.

Les militants espèrent convaincre les membres de Mardi Gras et tentent de faire élire leurs membres au conseil d’administration de l’événement. Cependant, les membres ont voté contre des motions similaires lors de deux réunions annuelles précédentes.

Pendant ce temps, le conseil d’administration actuel a envoyé un message de soutien à Black Lives Matter mais ne souhaite pas expulser les chars de police du défilé.

De plus, le vote des membres peut faire pression sur le conseil pour qu’il agisse, mais le conseil peut choisir d’ignorer le vote s’il le souhaite.

Changements à Mardi Gras 2021

Malgré cela, la commissaire adjointe Gelina Talbot, qui soutient les agents LGBT + de la police de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré que la force était toujours désireuse de marcher comme elle le fait depuis 1996.

Talbot a déclaré dans un communiqué: «  Nous reconnaissons notre histoire, et donc l’importance de travailler en étroite collaboration avec la communauté et de participer au festival Mardi Gras, pour réduire les obstacles à la dénonciation des crimes et pour déclarer publiquement et fièrement notre soutien à la communauté LGBTIQ. ».

Les militants australiens ne sont pas les seuls à s’opposer à la participation de la police à Prides. Les militants aux États-Unis, au Canada et ailleurs se sont souvent prononcés contre la police qui défile en uniforme lors d’événements LGBT +.

En particulier, la question a provoqué des années de controverse à Toronto, au Canada, qui a vu des interdictions imposées, puis levées, alors que les militants protestaient contre leur participation.

Pendant ce temps, Sydney Mardi Gras a déjà dû changer de format pour 2021.

L’événement se déroulera toujours le samedi 6 mars, malgré la pandémie de coronavirus. Cependant, les organisateurs l’ont déplacé de l’itinéraire habituel d’Oxford Street vers Sydney Cricket Ground.

Des chars du Mardi Gras et 5 000 marcheurs feront le tour du stade tandis qu’un public de 23 000 spectateurs sortira des tribunes.

Ce sera une première pour l’événement, qui a pu se dérouler plus tôt cette année avant que la pandémie ne frappe l’Australie.