Le snowboardeur et skateur professionnel Jake Kuzyk est devenu gay mardi, le cinquième snowboardeur LGBTQ à le faire dans une série d'interviews sur le site Web du magazine Torment.

En annonçant la sortie de son public, Kuzyk, un homme de 30 ans qui vit à Vancouver, a posté une photo de lui avec un arc-en-ciel sur son visage souriant sur Instagram avec ce message:

Je me suis toujours demandé à quoi ressemblerait ce moment de ma vie. Je suppose que ça ressemble à ça! Je suis très fier d’être gay!

Et pour enfin m'ouvrir à ce sujet, une interview de @marty_mcstark @tannerpendleton et @ian_boll est désormais disponible sur le site @torment_mag.

La chance de partager mon histoire personnelle aux côtés d'un groupe vraiment spécial de personnes homosexuelles en snowboard est parfaite, j'espère vraiment que cela pourra aider à pousser à l'acceptation et à la compréhension dans notre communauté pour les LGBTQ + et toutes les autres personnes qui se sentent marginalisées dans ce monde. Pour créer un espace pour ceux qui en ont besoin. Il y en a beaucoup qui le font.

Avec tout ce qui se passe en ce moment, ça n'a pas l'air d'être le moment de parler de moi. Mais je sais que cette conversation est importante. Et on a l'impression qu'il y a un changement. Les gens écoutent vraiment. Et essayer d'être meilleur. J'espère que cela ne détournera pas l'attention des troubles civils et des injustices sociales extrêmes auxquelles la communauté BIPOC est confrontée depuis très longtemps.Je me suis réconcilié avec mon privilège et comment cela affecte les gens de la société qui sont différents de moi. Nous pensons qu'en étant une bonne personne, c'est suffisant. Mais il faut faire une place à ceux qui sont à l'extérieur. Il ne suffit pas d'être «bien» avec l'existence de quelqu'un.

Si vous avez appris mon acceptation à travers mon histoire. Je vous demande de trouver la même acceptation pour tous les membres de la communauté lgbtq + et au-delà. Peu importe qui ils sont ou à quoi ils ressemblent.

#linkinbioOk, je suis excité.

Kuzyk rejoint ses collègues snowboardeurs Chad Unger, Kennedi Deck, Jill Perkins et Tanner Pendleton pour sortir sur Torment, un signe clair que le snowboard secoue son passé homophobe. C'était une idée géniale de Torment de les diffuser en série dans le mois de la fierté et toutes les interviews sont très bien faites, avec beaucoup de profondeur et d'introspection par des écrivains qui connaissent très bien leur sujet et leur sport.

Kuzyk avait rencontré sa famille et un petit groupe d'amis l'année dernière, mais personne en snowboard. Il a déclaré à Torment qu'il avait découvert que Pendleton était gay en 2018 avant d'assister à un service commémoratif pour son collègue snowboardeur Dillon Ojo.

Je ne savais pas que [Tanner] était gay, alors quand il me l'a dit et que j'ai raccroché, j'ai pleuré dans ma chambre. Je ne pouvais pas le croire. Je le connais depuis huit ans. Nous vivons des vies vraiment similaires et avons des intérêts communs. Cela m'a vraiment fait sauter les portes. Quand j'ai raccroché, j'ai su que c'était tout. Quelque chose a changé et il y avait de la place pour moi. Tanner avait brisé ce moule qui me retenait.

Quand Tanner m'a dit qu'il était gay, je me suis senti complètement désarmé. Je savais que nous nous verrions à Montréal pour le mémorial de Dillon et que je devais dire quelque chose. Il était tard ce soir-là et nous étions avec un énorme groupe de tous ses amis dans le parc. Des gens de partout. C'était vraiment magnifique. Tanner et moi avons passé un court moment seuls. Je savais qu'il partait tôt le lendemain matin et c'était ma seule chance. Je viens de le dire. "Je suis gay." J'ai craqué. Nous avons déménagé dans une partie vide du parc et avons parlé pendant des heures. Nous pourrions nous relier à tant de niveaux tout de suite. C'était cette énorme sortie.

L'interview entière avec Kuzyk vaut votre temps et ses sentiments sont tous les deux universels aux expériences des autres athlètes LGBTQ tout en étant intensément personnels en même temps.

Vous pouvez suivez Jake Kuzyk sur Instagram.